Dans l'écriture, rien n'est jamais trop exagéré, les sentiments ne sont pas sur-évalués et Lelouch ne tombe pas dans la facilité romantique. Il digresse sur l’existence, part dans une direction pour mieux bifurquer. Il est remarquable qu’on ressent souvent avec encore plus de force les injustices ne nous concernant pas directement ! Un + une - la critique du nouveau film de Claude Lelouch. Les dialogues sont intéressants, très bien écrits, très décalés, beaucoup d’humour, on est bien dans du Lelouch, avec aussi une part d’improvisation, où le couple Jean Dujardin et Elsa Zylberstein prennent un vrai plaisir à collaborer. Elle a été créée par le comédien Philippe Néricault. Scénario pauvre et jolis décors (l'Inde, de Bombay à Bénarès, puis au Kérala, en train, avec le petit peuple....). Hormis Dujardin qui apporte un peu de fraîcheur avec son côté naturel et sa bonhommie, il fait malheureusement face à une actrice sans talent. Le film se déroule sur un rythme lent, mais assez envoûtant, très indien. L’histoire est belle. Tout réussit à cet homme plein d'humour et de légèreté. Il ne se passe pas une nuit sans qu’il ramène une conquête d’un soir sous ses couvertures. Au cours du repas, Anna et Antoine sympathisent, ergotent sur la spiritualité et la métaphysique, se cherchent du regard, se murmurent des paroles suggestives… et si un second amour était en train de naître ? Tout réussit à cet homme plein d'humour et de légèreté. Connaissant peu la filmographie de Lelouch, je n'avais pas une appréhension particulière avant d'aborder le film, mais le résultat est sans appel: son film est niais, faible, mal interprété et à la limite par moment du consternant. Notamment la dernière, grâce à un Christophe Lambert émouvant. Cette fois le réalisateur y ajoute une grande dose d'exotisme, une pincée de mysticisme et y accole un couple aussi hétéroclyte qu'en symbiose. Gustave Kervern, Benoît Delépine,Avec Son humilité, comme son acharnement, est remarquable.Une jolie comédie de mœurs, comme Claude Lelouch sait les faire.L'improvisation, marque de fabrique du cinéaste, est une nouvelle fois exploitée, mais de façon assez inégale. d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a Dujardin s'essaie à nouveau en Belmondo, du pauvre - donc ici "lelouchien" (l'original ayant été distribué à plusieurs époques de la filmo de Cl). Kiki Kirin, Haru Kuroki, Mikako Tabe,Par les membres ayant fait le plus de critiques.Le réalisateur mêle fantasmes, rêves et scènes d'amour au sein du récit.celle de l'aéroport, la retrouvaille ou la rencontre inattendue.Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs,Les meilleurs films de tous les temps selon la presse,Un pays qui se tient sage Bande-annonce VF,A la recherche de l'excellence Bande-annonce VF. Comédie dramatique. Une critique qui encourage l'autre à évoluer sans se sentir mal est tout un art. Sa caméra s’attarde sur l’Inde, sa spiritualité, ses rites, le Gange sacré, et Amma célèbre dans le monde entier pour accueillir et étreindre les pèlerins venus guérir de tous leurs maux. ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Critiques et fiches films. D’ailleurs si le film se laisse regarder sans grand intérêt pendant un bon moment, il évite toutefois la moyenne lorsqu’il déraille dans sa deuxième partie (ironique pour un film qui se passe très souvent dans un train) à cause d’une scène regroupant les quatre personnages extrêmement mal écrite voir interprétée (Alice Pol n’ayant pas grandes aptitudes au pathos ni non plus Christophe Lambert qui domine la scène sans conviction) : Le ridicule de cette scène dévie le film vers le mauvais à n’en plus finir alors qu’il aurait pu s’en tenir à un moyen film du monde (en fond l’Inde glorifiée, devant une Zilberstein au discours pompeux et un Dujardin qui cabotine). Dulamjav Enkhtaivan, Aorigeletu, Norovsambuu Batmunkh,De On comprend facilement ce qu'il a voulu dire : il est plus facile de critiquer ce que font les autres que de créer ou faire quelque chose soi-même. UN PLUS UNE (Critique) – Les Chroniques de Cliffhanger & Co SYNOPSIS: Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Itsaso Arana, Vito Sanz, Isabelle Stoffel,Avec France Réalisé par Claude Lelouch 1h53 avec Jean Dujardin, Elsa Zylberstein, Alice Pol. Il y évoque la musique de film, et rend un bel hommage aux compositeurs. Bon, jusque-là, rien de nouveau. Antoine Abeilard est compositeur de musiques de films. T1 - Tomomi Usui – chronique BD,Le blog de Cléo – Beka, Grégoire Mabire - chronique BD,Le col de Py . Jugement porté sur une œuvre littéraire ou artistique : Sa critique est partiale. On se désintéresse finalement du sort de cette romance, floue, avec des dialogues au ras des paquerettes. T 31% . C'est une très belle phrase et celle-ci la décrit bien à travers ce film. On sent un profond respect, pour cette nation et cette culture si atypique . Critique est une revue fondée en 1946 par Georges Bataille. En seconds rôle, Alice Pol s'en tire bien dans les 10 min où on la voit et Christophe Lambert fait assez maladif qu'on en est un peu gêné.Claude Lelouch signe avec Un une une comédie romantique sobre sans prétention. Il a du charme, du succès, et traverse la vie avec autant d'humour que de légèreté. Pourquoi l'avoir choisi lui pour ce rôle, aucune idée. A Paris, il a laissé sa fiancée Alice, qui vient de lui faire une demande en mariage. Le cinéma est plein de triangles amoureux, de.Pour participer à Le quatuor d'acteurs fonctionne, c'est évident, ça reste assez naïf et on peut regretter le manque de visibilité d'un pays qui est censé mettre en avant la vie par dessus tout, mais pas seulement celles de nos petits Français (plutôt celles des Indiens tant qu'à faire! Le charme opère,L'histoire en tant que tel sort des sentiers battus, on ne peut pas le lui enlever. UN PLUS UNE (Critique) L'auteur de l'article : cliffhanger Voir l'article original SYNOPSIS: Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Critique personnelle, en 1200 caractères, du film Un plus Une de Claude Lelouch Drôle, séduisant, insolent, Antoine Abeilard (Jean Dujardin) est un compositeur de musiques de films à qui tout réussit. Pourtant, un souffle de renouveau balaie certaines de ses pratiques, comme s'il retrouvait tout son appétit de filmer.Claude Lelouch signe l'un de ses meilleurs films avec cette comédie romantique enlevée dans laquelle brillent Jean Dujardin et Elsa Zylberstein.Plus antagonistes que Dujardin et Zylberstein, ça n’existe pas et c’est pour cette raison même que leur voyage l’un vers l’autre atteint de tels sommets d’émotion, soulignés, voire surlignés, par la musique de Francis Lai, au top de son lyrisme, le tout baigné dans une ambiance karmique qui achève de rendre l’expérience inoubliable.POUR : Claude Lelouch réussit l'un de ses meilleurs films depuis longtemps.Allez savoir pourquoi "Un + Une" constitue le meilleur film du cinéaste depuis une éternité. Un plus Une est ennuyeux ! C'est une comédie assez douce qui vient flotter nos esprits.lelouch fait du lelouch, un film bavard ,des conversations qui se prolongent au cours desquelles lelouch nous expose sa vision de la vie, nous sort quelques aphorismes, tout cela déjà entendu de nombreuses fois (films ,interviewes ).le film se passe en grande partie en inde,nous voyons les purifications dans le gange,nous voyons amma l'indienne ,devenue célèbre accueillant des milliers de personnes et leur donnant l'accolade,nous voyons les trains bondés,nous voyons" un peu" la misère,c'est pittoresque,les images sont belles mais quelle lenteur et quel ennui!Énième film mineur pour la rencontre de Claude Lelouch et Jean Dujardin qu’on désespère de voir dans un grand film de nouveau. Quelle mise en scène, quel tapis rouge pour Jean Dujardin qu'on croirait presque être envoyé en Inde pour le filmer lui et son sourire, comme dans un reportage, un peu comme dans ces émissions où on envoie des personnes célèbres à l'autre bout du monde pour les observer dans un contexte différent !!! French kiss. Antoine de Maximy, Alice Pol, Max Boublil,De "Un + Une": la critique Paris Match | Publié le 01/12/2015 à 22h43 . Kyle Marvin, Michael Angelo Covino, Gayle Rankin,De Il a du charme, du succès, et traverse la vie avec autant d’humour que de légèreté. Une grande histoire d’amour en résumé !Claude Lelouch n’est pas metteur en scène à se contenter d’une narration classique. Un Une est un joli film de Claude Lelouch, en pleine forme. Action de critiquer quelqu'un, quelque chose ; jugement hostile, défavorable : La critique est facile. Karin Viard, Benjamin Biolay.Retrouvez tous les horaires et infos de votre cinéma sur le numéro AlloCiné :"Un Une" c'est déjà trop pour moi... Prenez deux réalisateurs français, une figure majeure du darksynth, un peu de Métal Hurlant et surtout, une énorme envie de bousculer les codes et vous obtenez Blood Machines, véritable déclaration d'amour à la science-fiction et au cinéma en général. Russell Crowe, Caren Pistorius, Gabriel Bateman,Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs,Les meilleurs films de tous les temps selon la presse,Un pays qui se tient sage Bande-annonce VF,A la recherche de l'excellence Bande-annonce VF,Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait. Claude Lelouch signe l'un de ses meilleurs films avec cette comédie romantique enlevée dans laquelle brillent Jean Dujardin et Elsa Zylberstein.Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Sébastien Lifshitz,Avec le site www.avoir-alire.com est enregistré à la CNIL sous le numéro : 1033111.Un + une - la critique du nouveau film de Claude Lelouch,Adolphe - Benjamin Constant - La critique,De sang-froid - Truman Capote - La critique,Don Quichotte - Miguel de Cervantès - La critique,Gatsby le Magnifique - Francis Scott Fitzgerald - chronique du manuscrit,une association culturelle à but non lucratif,Les plus belles années d’une vie - Claude Lelouch - critique,Un homme et une femme - Claude Lelouch - critique,L’aventure c’est l’aventure - Claude Lelouch - critique,Au bout du tunnel - la critique du film + le test blu (...),Gébé, on arrête tout, on réfléchit - Pierre Carles,Yoga - Emmanuel Carrère - critique du livre,La folle histoire de Max et Léon – la critique du film,A bout portant (1964) - la critique du film,Île - Siri Ranva Hjelm Jacobsen - critique,Papy fait de la résistance - la critique du film,Ça commence aujourd’hui - Bertrand Tavernier - critique,Cyril contre Goliath - Thomas Bornot - critique,Cube Arts. Histoire de vies... – chronique BD,Eiffel, "Stupor Machine" - la chronique de l’album,Aux armes et cætera & Mauvaises nouvelles des étoiles. Pas désagréable, plusieurs scènes qui frôlent la grâce, quelques bons moments mais assez bancal, voir maladroit, dans l'ensemble.Je suis loin d'être une fan de Claude Lelouch (j'ai vu ce film dans le cadre d'une projo surprise pour le Label des spectateurs UGC) et autant dire que ce film ne me réconciliera pas avec la filmo du bonhomme.